News

Review : ≠ FAUVE – Vieux Frères partie 2

Fauve - Vieux frères parties 2

Leur nouvel album vient de sortir, sobrement intitulé : Vieux Frères – Parties 2. J’ai entendu parler de ce groupe sans vraiment en entendre parler. Complètement absent médiatiquement, c’est par le bouche-à-oreille que je les ai découvert il y a un ou deux ans. Comme la plupart d’entre nous. Tu ne sauras jamais vraiment qui est Fauve, sans visage, plusieurs voix mais une seule parole et un seul nom. Un petit côté Daft Punk pour l’anonymat, mais ça reste l’unique point commun. J’aime leur côté non-conventionnel, refusant d’être produit par les gros labels et voulant surtout garder la main mise de leur projet.

Message militant, Fauve raconte la vie faite de haut comme de bas. L’album se devait d’être moins sombre que le premier mais au final, on retrouve toujours l’authentique Fauve avec quelques espoirs en plus. Album nuancé donc, sans avoir pris le parti de choisir ce qui est bon ou ne l’est pas. Les textes sont saccadés, tranchants et poétiques. Presque comme du rap ou du slam qu’on te crache à la figure. Mais thérapeutique. Ils te parlent comme des potes qui vident leurs sacs, c’est une des grande force de Fauve. Le pouvoir de rassembler et conférer, de parler aux jeunes générations. Les paroles te parlent parce qu’elles sont vrais. Le débit fait que tu bois leurs mots, tu les écoutes et tu comprends. Des chansons sans son (- enfin une) , des chansons rythmiques donnant envie de danser, des chansons transversales, des chansons mélancoliques, des chansons vraies. Fauve change sans changer vraiment. Peut-être qu’après tout la lumière éclatera totalement au prochain album…ou pas.

Je retiendrais de cet album :« Tallulah »  et« Sous les arcades » . Des perles sonores.


Ils seront le 4 avril 2015 à l’Arena de Genève, je me dis que ça pourrait bien d’y faire un tour pour découvrir leur concept scénique intéressant.


Crédit photo : FauveCorp
Site officiel : FAUVE 
Deuxième album Vieux Frères – partie 2  maintenant disponible sur Itunes.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply